Méthodologie de travail

Les concours d’entrée aux écoles de Kinésithérapie se basent sur le programme de première et terminale S en biologie, Physique et Chimie.

En ayant passé un bac S, un étudiant semble avoir les connaissances nécessaires au passage de ce concours : c’est sans compter les « règles du jeu » du concours !!!!

En effet, qui dit concours, dit être le meilleur !!! Une maitrise parfaite du programme est donc indispensable.

De plus, les épreuves du concours sont souvent très longues par rapport au temps imparti. La rapidité d’exécution des exercices est donc un élément indispensable à la réussite.
Enfin, les exercices sont souvent des QCM. Les questions sont parfois litigieuses et ne comporte aucune sous question pouvant aider le candidat.

Vous l’avez compris, la réussite d’un concours kiné demande une vraie préparation qui s’avère intense où l’entrainement est le maître mot.

Voici quelques conseils généraux (des conseils plus spécifiques à chaque matière sont prévus dans la prépa en ligne) pour vous aider à vous organiser dans votre préparation :

Vous devrez être acteur de votre formation à chaque instant, en travaillant avec acharnement et humilité.

  • Votre temps de travail personnel doit être conséquent (environ 40h par semaine) et organisé, nous vous conseillons donc d’établir un planning précis. Ne sacrifiez ni le sommeil, ni votre alimentation, ni le sport, une classe prépa est un marathon, il faut tenir sur la durée.
  • Avant toute chose, il est primordial d’apprendre vos cours. Attention, lire un cours une fois ou deux, n’est pas l’apprendre !!!! Vous devez le comprendre, le décortiquer, le relire ou le réécrire maintes fois. Une fois que vous pensez connaître votre cours, mettez par écrit ce que vous avez retenu, puis comparez avec le cours ; s’il en manque c’est que vous ne le maitrisez pas ! Vous pouvez l’apprendre de nouveau.
    Il est indispensable qu’un apprentissage rigoureux et réfléchi de vos cours soit fait, avant d’entamer le moindre exercice.
  • Reprenez régulièrement les cours précédents. Si la rigueur et la continuité du travail personnel permet de comprendre les notions abordées, la répétition permet de les manipuler avec aisance.
  • Les planches de TD distribuées par vos enseignants doivent être faites, et refaites tout au long de l’année.
  • Il en est de même pour les concours blancs.
  • Faites le plus possible d’annales de concours. Ce sont souvent les mêmes exercices qui reviennent !
  • Entrainez-vous régulièrement dans les conditions du concours à savoir, sans calculatrice et en temps limité.

En résumé, la préparation aux concours de kinésithérapeute est un travail de longue haleine. Vous devrez donc persévérer dans votre travail sans vous décourager. Le labeur met parfois du temps à porter ses fruits, mais soyez en sûr, le travail paie toujours.
Un petit moment de découragement, profitez du forum pour dialoguer et vous remotiver !!!

« Le génie est fait d’un pour cent d’inspiration et de quatre-vingt-dix-neuf pour cent de transpiration »

Thomas Edison.